Ecris-moi un poème – Fattoum Abidi

Écris-moi un poème

 

Écris-moi un poème,

Qui me balance

Dans la prairie des songes,

Le cœur est pincé

L’âme est écœurée,

Le matin regarde saigner ses veines,

La tristesse sème la noirceur

L’esprit vagabonde  sur le tapis du nuage gris.

 

Écris-moi un poème,

Les droits sont effondrés,

Dans le gouffre de l’injustice,

Ses yeux  observent

La dégradation de leur âme,

Ceux qui sont justes

Ils sont  les plus écartés

Du monde de la décision,

Car les corrompus s’agrandissent

En surface, mon esprit y songe tristement.

 

Écris-moi un poème,

J’ai besoin d’un répit de bonheur,

Nous avons besoin de la lumière

Des idées qui éclairent les esprits

Perdus loin de la sagesse,

Nous avons besoin d’une pluie de mots,

Arroseurs du savoir et de connaissances,

Ceux qui sont au pouvoir ont besoin des

Éclaireurs et des créateurs

Le monde est déséquilibré.

 

Écris-moi un poème,

J’ajuste mes cordes

De cœur sur le rythme

De tes mots mélomanes.

 

Ma plume milite,

Mon esprit médite

Et ma philosophie cogite

Pour un monde meilleur.

© Fattoum Abidi 17.9.2016

Femme écrit 4.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

25 vues
Fattoum Abidi

Fattoum Abidi (1)

Après des études universitaires en philosophie à Tunis et en littérature française à la Sorbonne Paris IV, Fattoum Abidi, Tunisienne d’origine, est aujourd’hui fonctionnaire à la télévision.
Depuis l’âge de 14 ans, elle aime écrire et peindre. Elle a d’ailleurs trois romans à son actif en cours d’achèvement. Et elle prépare ses expositions personnelles de peinture dans l'art contemporain. Et elle a participé dans des e books de poésie avec des poètes de tous les coins du monde suite à des concours de groupes sur facebook

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
17 septembre 2016 15 h 04 min

Ton adorable titre, chère amie, “écris-moi un poème” me ramène merveilleusement au Petit Prince de Saint-Exupéry auquel il demandait “S’il te plaît, dessine-moi, un mouton”. Tous les dessins qui lui étaient présentés, ne lui plaisaient pas. L’aviateur eut l’idée de lui dessiner un mouton enfermé dans une cage. Miracle ! Du coup, le Petit prince retrouve son sourire… Aussi, vais-je t’écrire, pour te dire que le poème dont tu parles est enfermé dans une cage : ce qui correspond un peu à ta représentation du monde dans lequel nous vivons : un mouton-poème représentant les peuples emprisonnés dans une cage qui ne dit pas son nom… Merci, chère amie, pour ce partage très intéressant et utile.