Concertation des membres – Simone Gibert

Le corps se tenait fier et droit,

Non pas qu’il fût orgueilleux,

Ayant un je ne sais quoi

Qui rendait fort amoureux.

.

Il était tant rebelle

Repoussant les misères

Le pouvant – d’un coup d’ailes –

Mettre un genou à terre.

.

Ainsi filèrent les ans …

Il faisait plaisir à voir

Toujours en travaillant,

Aimant la vie, plein d’espoir

.

Un mauvais jour, la douleur

Se fit nettement sentir,

S’amplifiant, il eût peur,

Comment puis-je tant souffrir ?

.

Les épaules lui dirent :

“Nous trimons depuis longtemps,

La colonne c’est pire,

Elle a subi, tellement !

.

Nous nous sommes concertées,

Avant que tout ne flanche,

Il ne faut plus raisonner,

Occupe-toi des hanches !”.

.

“Pourquoi des hanches ? ” dit-il,

Celles-ci qui jusqu’alors

N’avaient pas mot facile

S’exclamèrent : “Oh ! Retors !”.

.

Bien sûr, elles supportaient

Tout le poids du corps et plus,

Quand à pied il partait,

Ne voulant jamais du bus.

.

Sur ses talons hauts, perché,

En traversant la ville,

Cinq kilomètres aller,

Autant au retour… pile !

.

Le retour pesait son poids,

Denrées alimentaires ,

Sacs à bout de bras. Pantois,

Il comprit : “Oh, misère !”.

.

Il ne voulait avouer,

Mais il vivait un enfer,

L’arthrose l’avait cloué,

Il sut alors quoi faire.

.

Pour la réparation,

Une date programmée,

Demande l’attention

Des membres si malmenés.

.

Le corps, sûr de renaître,

Se projette à nouveau,

Ne laissant apparaître

Qu’une partie du tableau.

.

©Simone Gibert – 05/12/2018

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

18 vues
Simone Gibert

Simone Gibert (142)

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Christian Satgé
Membre
6 décembre 2018 6 h 48 min

Avec une tendre pointe d’humour, vous faîtes un charmant et juste tableau qd’une réalité où plus d’un(e) saura se reconnaître. Bravo et merci pour ce partage et c’est dit rincèrent de la part de quelqu’un qui plus il vieillit, plus il voit la vie en rose : arthrose, sclérose, cirrhose, névrose,…Mais j’espère que tout cela connaîtra une pause avec l’adipose et l’andropause !