Poésie ravagée – Val Reval

Poésie ravagée à l’écart des sources

De la lucide et foudroyante habileté

De l’invincible et pesante réalité

De la volubile et déferlante sensibilité

Toutes maîtresses irremplaçables

Poésie que nourrit cette folle prostration du cœur fragile

Qui reçoit sans apaisement chaque souffle chaque silence

Que les mots meurtris écorchent face à la vie

S’assaillir et se bannir de soi

Ou accumuler comme un ouragan sa violence

L’amour ce feu inquisiteur sacré roi

En soi par soi jusqu’à ne régner qu’en lui

Et si l’un abdique, l’autre meurt

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

4 vues
Val Reval

Val Reval (49)

Ecrire est pour moi une urgence qui se manifeste à toute heure.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires