Liberté – Régina Augusto

Liberté.

Où es-tu Liberté toi que nous fait rêver
Où t’es-tu donc cachée te tient-on enchainée ?
En nombre désespérés ils ne cessent de t’appeler
Mensonge ou vérité es-tu réalité.

L’Homme s’est battu pour toi en toi il avait foi
Lui il ne veut que toi, car c’est en toi qu’il croit,
S’il te bafoue parfois il t’espère il te voit
Et vraiment quel exploit tu vis là dans ses lois.

Liberté, j’imagine à qui tu te destines
Tu roules dans la farine tous ceux qui crient famine
Et tu fais triste mine quand arrive la vermine
Qui t’enchaine et dessine les nouvelles doctrines.

Liberté, le meilleur c’est que l’Homme à toute heure
Crie ton nom sans douceur te porte dans le cœur,
De bonheur en malheur tu es cette lueur
Comme un rêve un ailleurs où tu n’es pas à l’heure.

Liberté je te lis dans tous ces mots écrit
Pourquoi es-tu bannie là dans notre vie,
Illusion bien servie qui nous pousse jusqu’ici
Dans un monde ou la vie t’a laissé dans l’oubli.

Liberté tu résonne dans la cloche qui sonne
Et si parfois tu tonnes quand les hommes déraisonnent
Liberté toi tu donnes des idées comme personne
Et c’est toi qui façonnes le monde qui te nomme.

Régina Augusto Auteure.
Texte protégé.

1982245_227720560762420_13671320_n

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

2 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Veronique Monsigny
Veronique Monsigny
Invité
24 janvier 2016 12 h 06 min

En ce cas merci de nous rappeler que la Liberté est un bien précieux et fragile comme une flamme qui nous est confiée pour la repenser sans cesse.

Véronique Monsigny
Membre
24 janvier 2016 11 h 21 min

Merci pour ce beau plaidoyer pour Dame Liberté ! Nous qui oublions la valeur de la liberté puisque nous n’en n’avons jamais été privé, certains oubliant même d’aller voter croyant que c’est un luxe inutile. Oui, merci de nous rappeler si joliment que la liberté, cela ne va pas de soi quand on ” roules dans la farine tous ceux qui crient famine”.

Habitez vous en France ou d’un autre pays ? (je comprendrais si vous ne voulez pas répondre).

Brahim Boumedien
Membre
22 janvier 2016 23 h 03 min

Ce sont les despotes qui ont confisqué la liberté de l’homme, pourtant né libre… Merci, pour ce généreux partage où elle apparaît plus comme coupable que comme victime…. (La liberté crie au secours et lance des .”SOS” désespérés : la liberté veut être libérée).