L’Envie – Lamine Cissé

C’était le début d’une nouvelle ère

Je pouvais à présent consommer l’air

Et vivre en hibernation comme un ours

Loin d’eux, et plus prêt de notre amour

 

Le temps était mon allié, mon complice

Il s’était figé pour stopper sa frénésie

Et donner la liberté à mes actes pour agir

En visitant son musée de chair en saphir

C’était un univers où les verts étaient unis

On pouvait voir sur son petit corps lisse

Mes doigts courir, oubliant leur paralysie

Pour aller sur son balcon, mourir et périr

 

L’autoroute était dégagée mais glissante

Il y pleuvait de la sueur sucrée et épicée

De quoi rendre la conduite ambarassante

D’un lyrique qui ne désire qu’à être aimé.

 

©Lamine Cissé

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

19 vues
Lamine Cissé

Eciss Le Maitre (38)

Cissé Lamine est un jeune étudiant Ivoirien. Passionné de poésie, il écrit pendant ces temps libre des bribes de vers qu'il essaie de partager.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Ghazy Belghazy
Membre
11 octobre 2018 8 h 30 min

un beau texte, le verbe y est véritable .