Le rapté – Christian Satgé

 

Petite fable affable

 

Ressortant gavé du grenier de la ferme,
Où il avait fait provende de bons grains,
Un rat gris fut surpris par les griffes fermes
D’un grand hibou qui lança, pas très malin,
Un fort lugubre hululement de victoire
Qui résonna. Ainsi, commence notre histoire.

 

Un frère de ce vil rapace attiré
Par la chair fraîche dont il aurait fait chère,
S’en prit à lui et, pis, la lui a tirée.
Il cria son succès et fit donc enchère
Parmi ses cousins, ses oncles ou ses pairs,
Rameutés, parfois de loin, par son impair.

 

Sans cesse envolé, volé,… de serre en serre,
Notre bon rat fit – malgré lui – la tournée
Des grand-ducs du bois… Hélas, tous adversaires
Et trop fanfarons… donc contraints à jeûner.
En lambeaux, c’est le bec d’une grosse buse
Qui le goba. Le silence fut sa ruse !

 

Qui crie sa joie en profite rarement ;
Qui la tait le fera plus sûrement.

 

© Christian Satgé – mai 2015

 

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

25 vues
Christian Satgé

Christian Satgé (834)

Obsédé textuel & rimeur solidaire, (af)fabuliste à césure… voire plus tard, je rêve de donner du sens aux sons comme des sons aux sens. « Méchant écriveur de lignes inégales », je stance, en effet et pour toute cause, à tout propos, essayant de trouver un équilibre entre "le beau", "le bon" et "le bien", en attendant la cata'strophe finale. Plus "humeuriste" qu'humoriste, pas vraiment poétiquement correct, j'ai vu le jour dans la « ville rosse » deux ans avant que Cl. Nougaro ne l'(en)chante. Après avoir roulé ma bosse plus que carrosse, je vis caché dans ce muscle frontalier de bien des lieux que l'on nomme Pyrénées où l'on ne trouve pire aîné que montagnard.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Simone Gibert
Membre
16 décembre 2018 13 h 26 min

Bonjour Christian ! Merci pour ce sympathique petit tour chez vos animaux, cruels souvent, comme nous.,

Anne Cailloux
Membre
15 décembre 2018 15 h 26 min

Serge me retire le mot de ma bouche.
Ils en a buse, tant pis, faut fermer son bec..
Dommage pour le rat gris.. trop mignon
Histoire très sympathique
Anne

Invité
15 décembre 2018 13 h 56 min

Très bio cette histoire de serres… si je ne m’a-buse ! Je m’envole en silence pour profiter encore une fois de cette petite fable. Amitiés aphones.