Le chemin de l’eau – Michel Saltaire

Le chemin de l’eau douce et fraîche

pour le nouveau parc de la vie

zigzague comme de brillants éclairs

sur la montagne des accueils fraternels

et l’autoroute de la vie tendue

vers l’alliance des mains unies

toujours se brise sur l’écueil de nos matins désemparés

 

Mon amour sans toi est une graine stérile

en toi sommeille le renouveau de nos destins

 

Saisis ma main au jardin de la vie

et demain germera l’orgasme de notre harmonie

3 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

23 vues
Michel Leutcha

Michel Leutcha (96)

Je m'appelle Leutcha Michel. Mon nom de plume est Michel Saltaire. Je suis poète et j'ai publié Berceau des chats et des souris aux Éditions L'Harmattan à Paris en 2009, Judas de jadis, Judas d’aujourd’hui dans la même maison d'édition en 2013, et Pinceau arc-en-ciel suivi de Écrits de jouvence aux Éditions Proximité à Yaoundé en 2018. Jésus-Christ est mon Seigneur et la Poésie ma passion.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pascale Jarmuzynski
Membre
1 août 2021 8 h 52 min

Chemin de l’eau …
chemin de l’amour …
tous deux peuvent s’écouler dans la douceur …
ou alors devenir malheur …

Jolie lecture, merci à vous et bon dimanche.

Saber Lahmidi
Membre
1 août 2021 6 h 30 min

Sublime!
Merveilleux ce mélange émotionnel au milieu de la nature harmonieuse.
Merci cher Michel pour ce joli partage !

Lucienne Maville-Anku
Membre
31 juillet 2021 11 h 45 min

Bien des images fortes d’une grande portée symbolique parlante sont utilisées dans ce texte.
“L’eau” restera toujours un symbol de vie, d’abondance, étant elle créatrice et reproductrice et productive…symbole par conséquent d’éternité… sans fin…
🪶Point ne s’agit-il d’eau stagnante morte et polluante et toxique mais d’une eau qui vit. Qui circule. Qui “zigzague”, se cherchant et se frayant n’est-ce pas son chemin, vers une “destinée”, un cœur à élargir, un cœur à féconder, comme un semis, un germe, un plant, un spermatozoide-vie combatif dans sa poursuite d’un œuf à féconder, !! les deux derniers vers du poème justifiant mon emploi de cette image on ne peut plus parlante (et impertinemment pertinente), je cite :

“Saisis ma main au jardin de la vie
et demain germera l’orgasme de notre harmonie”
🪶 De la fusion de l’Amour et de l’unité germe l’harmonie puissamment personnifée dans ce bel écrit qui à mon avis à forte connotation et dénotation spirituelles.
🪶 Sans amour pas donc d’unité harmonie féconde et fructueuse, ni d’harmonie d’unité, “alliance des mains unies”. “Mains” qui elles aussi ne seraient pas employées innocemment dans ton texte Michel.
Elles ont celles-ci tant de fonctions…
🪶 Par elles on peut avec agilité, amener tant de choses à l’existence. On peut saisir…avec dextérité pour donner et partager…Soumises à nous, ne sont-elles au pouvoir et au service de l’amour comme dans le texte) ou de la haine, tout dépend de l’esprit qui nous anime et régit nos vies (l’amour-la vie, la haine-la mort), et que l’on détermine chacun pour soi, pour sa part. On prend les mains ou on les refuse. N’a-t-on le choix…
🪶On les ouvre pour accueillir et recevoir et donner…etc…etc…etc…
🪶 Nos “parcs” fermé, nos sentiers, chemins battus ne deviennent-ils visions élargies, “autoroutes…” quand il est permis à “l’eau fraîche et douce” jaillissant des plus hautes montagnes gracieuses de nous “submerger dans le baptême du fleuve de l’Amour”…
🪶 En bref…sourires. Bonne journée. Lucienne.

Colette Guinard
Membre
30 juillet 2021 23 h 34 min

Michel belle envolée d’amour et d’harmonie au jardin de la vie ! Un grand merci pour ce partage! bonsoir car il se fait tard, fais de beaux rêves dans tous ces sentiments réunis ! Colette