Larmes automnales – Etienne Audrain

Pose ton regard, Femme, sur ma triste personne
Offre-moi ton sourire, je t’offrirai mes larmes
Toi qui sais faire renaître les fleurs qu’on abandonne
Et d’un coup disparaître les plus profonds vacarmes.
Mène-moi où tu veux, j’en ignore l’après,
Des chemins tortueux, soudain je n’ai plus peur
Tu sais rasséréner comme une grande sœur
Déjà je sens nos cœurs encore un peu plus près.

Tu me fais percevoir alors chemin faisant
Une odeur de douceur, ton parfum dans le vent
Un grand bouquet de fleurs sur lequel je repose.
Et puis tu m’inities aux rites de la vie :
Tu fais couler sur moi l’eau qui me fortifie,
Pour qu’enfin cet amour dans un baiser je l’ose.

 

©

 

4.3 6 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

29 vues
Etienne Audrain

Etienne Audrain (14)

Habitué des bons mots depuis l'enfance, grâce à un père artiste, tout comme l'étaient ses parents avant lui, j'ai grandi dans l'émulation d'une fraterie où la musique était omniprésente. C'est cette richesse dans les mots et leur musicalité que j'essaie modestement de faire ressentir à travers mes vers, qui j'espère feront l'objet de discussions poétiques animées.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Marie Grant
Membre
26 octobre 2020 6 h 18 min

Un poème d’une beauté déchirante, un appel du coeur à ce qu’il y a de plus beau dans la femme!

Hélène-Marie
Invité
24 octobre 2020 14 h 13 min

Femmes , je vous envie d’avoir un tel poète dans vos sillons.

Jean-Marie Audrain
Modérateur
24 octobre 2020 14 h 09 min

Magnifique déclaration d’abandon d’un doux coeur de poète !