La perspective de l’écluse – Laurelise Chalzib

   La perspective de l’écluse      

Il y avait une fois un vaste espace aquatique

Le souffle de la lumière

La brillance de l’onde parcourue de fines ridules.

En amont du chemin de halage et vers les hespérides

L’écluse

Laisser monter l’eau, puis voir soudain

S’entrouvrir les lourdes portes. Et là

Où les eaux se mêlent

Entrevoir l’infini,

Perspectives nouvelles, loin de la Malencontre.

Les portes se seront fermées

Laissant derrière l’étrangère interdite

Dont la consistance si ténue, en a fait une poussière

Poussière vacillante au seuil de la vérité, étrange-hère

Qui cristallise ses mensonges en passé indépassable.

Il y avait cette fois, un regard………

Les bougainvillées fleuries comme en été

La vigne vierge rouge carmin déployant ses multiples nuances

Léchée par le soleil qui l’embellissait

Et rien, non vraiment rien

N’aura pu empêcher la glaneuse de sourire, car

Elle aura été guidée par les haleurs

Emportée par les penseurs.

L’espoir aura cédé mais non le Désir.

écluse

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

44 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Plume de Poète
Administrateur
9 novembre 2015 8 h 06 min

Très belle perspective Laurelise !
Merci pour ce partage