LA LUNE EST AMOUREUSE – Sandrine COUDERT

LA LUNE EST AMOUREUSE

La lune est trop blême,
Elle pleure qu’elle est seule,
Elle pose un diadème
Sur les frondaisons.

Le vent s’interpelle,
Il trouve qu’elle est belle,
Elle entend sa chanson,
Et elle se réveille.

Elle lui pose un dilemme,
Qui donc est ce qu’ elle aime,
Qui lui cause tant de peine.
Toute question sera vaine.

C’est bien là le problème,
Elle perd la raison,
Submergée par la passion,
Elle en perd ses rayons.

L’hiver touche à sa fin,
Elle attend le printemps,
Qui lui cause ce chagrin.
Lors de sa dernière saison,
Il s’est saisi de son coeur,
Il est parti comme un voleur,
Et depuis elle pleure,
Son amour plus que de raison.

La lune est trop rousse,
L’ aurore l’éclabousse.
Surprise elle frissonne,
Le soleil s’en étonne,
Et le vent fredonne,
Il la trouve sublime.
Va t elle enfin réagir,
Il l’aime à en faiblir.

La lune est trop brune,
Elle n’est pas opportune,
Elle préfère cacher son infortune,
Sous les plis de la brume.

Elle choisit de s’évanouir,
Plutôt que de subir,
Les affres du désir,
Sans jamais l’assouvir.

Il aura beau mugir le vent,
Il revient toujours le printemps…

180217
Sandrine COUDERT
Tdr

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

313 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires