La haine – Alain Salvador

Entre les guerres de religion,

Excuses aux cruelles invasions,

Et les exodes sur les routes

Des armées vaincues en déroute,

La haine couve encore

Sous des milliers de corps.

 

Tant de tueries, de génocides,

De peuples forcés au suicide,

Cervelles brûlées, enfants volés,

Bombes humaines prêtes à sauter.

Le feu couve encore

Sous des milliers de morts.

 

La cupidité dans ce monde,

Et l’égoïsme mènent la ronde.

Les rebelles au fond des cellules

Verront leur dernier crépuscule.

A l’aube dans leur corps,

Les balles frapperont fort.

4 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
Alain Salvador

Alain Salvador (255)

Je suis né en 1956, et ai toujours eu le goût pour l’écriture.
Cependant je n’ai fait aucunes études , ni de lettres ou autre chose de bien gratifiant.
Je n’ai qu’un CAP de mécanique en poche et ma vie passée en usine , ma famille avec mes trois enfants, font que depuis ma retraite, j’ai repris du temps pour me consacrer aux mots.
On pourrait dire de moi que je suis plutôt un autodidacte.
Les quelques personnes à qui je fais lire mes textes me disent que j’ai une facilité d’écriture.
A cela je leur réponds: ”ce n’est pas toujours si facile qu’il n’y paraît… ” Et pour l’orthographe, et bien je révise les règles…Il n’est jamais trop tard si l’on veut entreprendre quelque chose dans sa vie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
7 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Philippe DUTAILLY
Membre
25 mars 2021 9 h 52 min

Triste constat. Grand sujet !

Colette Guinard
Membre
24 mars 2021 12 h 35 min

c’ est le sujet que j’ai abordé dans” un ange est descendu d’Arménie” !des génocides ont existé et existent encore ce qui est dramatique malheureusement et nos poèmes n’y changeront pas grand chose! !bonne journée Colette

Lucienne Maville-Anku
Membre
24 mars 2021 9 h 44 min

Il est important qu’on en parle, et dénonce ces choses.
Merci, Alain, pour ce partage