“Gaston Fennecus” Voie Lactée – Fred de Charco

Je me souviens de nos nuits,
veloutées de pourpre
où la blanche importune, tout là-haut suspendue,
venait en sa lumière,
dessiner sur son corps, devenu voie lactée,
cent de ces croissants, couleur d’écume…

 

©(Extrait du Conte “Gaston Fennecus” 1998-1999) Fred de Charco

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

36 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
O Delloly
Membre
4 août 2017 4 h 15 min

Wow , joli l-micro-poème
Alors ce conte poétique doité être mervielleux….
Merci
Oliver