– En mars au Cap – Simone Gibert –

photo SG

Balayée par le vent,

Ses vagues soulevées

Roulant en écumant,

La mer est déchirée.

 

Les rares promeneurs

Qui arpentent les quais

Revêtent la couleur

De l’hiver qui mourait.

 

Le printemps fait place

A ses derniers assauts

Magnanime en mars,

Il tient son renouveau.

 

Renouveau du printemps

Que nous réserves-tu ?

Je voudrais que vingt ans

Sur moi aient disparus,

 

Effaçant ces années

Emaillées de chagrin,

Rattraper la gaieté,

La savourer enfin !

 

©Simone Gibert

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

8 vues
Simone Gibert

Simone Gibert (142)

Au MAROC depuis l'âge de7 ans.
Etudes secondaires au Lycée de Jeunes Filles à Casablanca.
dans les années 50.

Au Secrétariat d'une Entreprise de Bâtiment à Annecy.

Deux années passées au SENEGAL.

J'aime la nature, la peinture, je m'essaye à la poésie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires