La cigogne – Adrien Benoir

                                                                          

La cigogne

 

Lorsque le soir efface l’ombre sous les treilles,

A  l’écoute muette  d’un silence troublant,

La cigogne gagne son nid quand se réveille,

L’âme de la nature sous les pleurs du vent.

 

L’oiseau prenant son vol  vers un autre destin,

Rejoint dès l’aube la file des voyageurs,

Sous la fraîcheur du temps vers un pays lointain,

Pendant que retentit le chant des vendangeurs.

 

Elle parcourt  l’azur les ailes étendues,

Au dessus des  plaines et les douces collines,

Mes espoirs de retour dans les airs  suspendus,

Déchirent  le ciel bleu sous la brise câline.

 

Bientôt sera la fin  d’une saison qui meure,

Quand tombent ses feuilles sur le sol  nourricier,

Saluant les semeurs après leur dur  labeur,

Je revois l’envol solennel de l’échassier.

 

©2017-Adrien Benoir

 

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

108 vues
Sauvegardes Poèmes

Sauvegardes Poèmes (538)

Ce compte regroupe tous les poèmes des auteurs qui ne sont plus inscrits sur le site en tant que Membre afin de laisser une trace de leurs textes pour le plaisir des lecteurs depuis le site Plume de Poète.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
O Delloly
Membre
5 octobre 2017 18 h 25 min

joliment composé
merci pour ce 1er partage

Anne Cailloux
Membre
5 octobre 2017 14 h 12 min

Belle hommage à notre dame nature.
Anne