Aliéné – Jean-Yves Mailleux

Aliéné.

Je chante mes ambitions purgées de leurs rancunes,
et ne ressens plus le poids du destin tissant sa toile.
C’est un être éthéré qui se réveille à la lune,
un esprit aliéné et innocent qui découvre les étoiles,

voici, l’ange déchu, m’enlaçant de ses tentacules,
mon armure fardant le monde pour y tolérer la vie.
Elle est cette sensation que vous appelez folie,
cet état de raison que je fréquente depuis ce crépuscule.

Que se dérègle vos sens et que survienne la magie,
que l’essence de l’existence se révèle à la beauté infinie.
Loin de la longueur des normes de la conscience,
la chrysalide s’éveille à la majesté de l’innocence.

J.Y.M.

aliéné

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

6 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Stéphan Mary
Membre
3 septembre 2015 14 h 17 min

Très bon ! Je partage sur mon Ego Trip avec un très grand plaisir

Bossis Marie-christine
Invité
3 septembre 2015 0 h 17 min

excellent!!