Tendre la main – Eric de La Brume

Tendre la main vers l’autre,
c’est recueillir un cœur,
pour le partager
et l’étendre.

 

Tendre la main vers l’autre,
c’est diffuser l’amour,
s’ouvrir comme un bouton floral
et répandre son parfum..

Dans un monde,
ou de plus en plus,
on s’enferme dans son carcan,
il faut tendre la main vers l’autre

Pour ouvrir les portes,
faire de nos différences un plus,
et faire de notre humanité,
une chaîne multicolore et multiculturelle.

Tendre la main vers l’autre,
c’est recueillir dans la paume de sa main,
le cœur de l’humanité,
et faire croître en le distribuant.

Rejetons le monde,
qu’on nous propose actuellement,
où la main tendue,
est celle qui s’agrippe et voile la face.

Tendons là,
en prenant ce cœur au vol,
qui ne demande qu’à être pris
pour l’essaimer de par le monde.

 

Titre et Illustration : Nath La Muse
Texte : Eric de La Brume
Le 18 novembre 2018

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

380 vues
Eric de La Brume

Eric de La Brume (331)

Bonjour et bienvenue dans mon monde! Ce que vous aller trouver ici, je ne sais pas exactement comment on peut le qualifier. Je pense que ce sont des textes qui expriment un ressenti et qu'on peut qualifier de textes poétiques et c'est pourquoi j'ai choisi cette rubrique. Ce sont des mots et des phrases jetés au hasard, de manière éparse et automatique que je cherche par après à agencer,et à leur donner un sens et une couleur. La poésie, pour moi, c'est l'expression de l'âme, un peu comme si on se noyait dans son propre regard et c'est ce regard que je tiens à vous partager..

Si vous désirez voir l’entièreté de mes textes, vous pouvez toujours vous rendre sur mon site officiel

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Béatrice Montagnac
Membre
18 novembre 2018 19 h 13 min

Bonsoir Eric un beau poème tendre la main à son prochain un signe d’amour et d’espoir en ce monde cruel
Douce soirée amicalement

Anne Cailloux
Membre
18 novembre 2018 17 h 43 min

Ne pas suivre les mauvaises troubles
Oh oui prendre la main que l’on nous tends.
Un bel avenir dans vos paroles.
A lire et à relire
Anne