Quand les bonnes actions s’unissent c’est à l’inouï qu’elles aboutissent ! _ ILEF SMAOUI _

Tu veux que je te prête ma lumière ?
La tienne ? Oh oui je la veux et comme je l’espère
Ainsi ensemble plusieurs esprits on les éclaire

Tu veux que je te prête ma tolérance ?
La tienne ? Oh oui j’accepte cette essence
Ainsi ensemble on répand la richesse de la différence

Tu veux que je te prête mon amour ?
Le tien ? Oh oui je le veux tous les jours
Ainsi ensemble on allégera plusieurs cœurs lourds

Tu veux que je te prête mon épaule ?
La tienne ? Oh oui merci ça me console
Ainsi ensemble on encourage à aider pour retrouver le drôle

Tu veux que je te prête ma voix ?
La tienne ? Oh oui je l’écoute avec joie
Ainsi ensemble on chantera humanité sur plusieurs voies

Tu veux que je te prête mes yeux ?
Les tiens ? Oh oui ça sera merveilleux
Ainsi plusieurs autres yeux verront le bon pluvieux

14233205_1166367546758425_4916456711047829210_n

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

13 vues
Ilef Smaoui

Ilef Smaoui (1)

Je m’appelle Ilef Smaoui née Gouiaa , dés mon jeune âge j’étais fort romantique , je buvais tout ce qui est poétique , j’ai commencé à écrire mes propres poèmes à l’âge de quinze ans , j’avais cet amour dans le sang …A vingt trois ans mère de deux enfants et une maitrise d’études supérieures à terminer je n’ai pas eu le temps d’écrire mais je continuais à lire énormément …J’ai eu mon troisième enfant je me suis oubliée complètement tout mon bonheur était de l’entourer étroitement …Le jour où il est parti en Russie pour faire ses études en pharmacie une partie de mon cœur était avec lui …Tellement chagrinée la plume a repris la poésie et le premier poème était pour lui …Puis je suis entrée dans le monde virtuel qui a ranimé mon réel , le cœur poète a commencé à décrire son arc-en-ciel et tout son essentiel ….

S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
14 septembre 2016 20 h 42 min

Je te donne ma lumière, donne-moi la tienne, je te donne mon amour, donne-moi le tien, je te donne mon coeur, donne-moi le tien, je te donne mon corps et toute la force qu’il contient pour qu’appuyé au tien, nous puissions prouver aux autres que nous sommes une force et que nous nous entendons bien. Peu importe ce qui t’appartient ou ce qui me revient ; l’essentiel est de montrer aux moins que rien, qu’unis et ne formant qu’un, nous pouvons aller très loin ! Merci, Ilef, pour cet appel poétique à l’union, à la tolérance, à l’amour et à la compréhension, à tout ce qui fortifie les liens !