Mon Ange Gardien – Colette Guinard

MON ANGE GARDIEN

Mon ange de jour
Mon ange de nuit
Mon ange de toujours

Chaque soir dans mon lit
Je t’imagine en robe blanche
Te tombant sur les hanches
Chaque jour et chaque dimanche

Cheveux volant au vent
D’un joli blond étincelant
Dans ta tenue tu resplendis
Chaque appel dans la nuit

Me rend heureuse et m’interpelle
Ta protection je te rappelle
M’éloigne de tous soucis
Vers un sommeil, je m’évanouis

Me plonge dans des souvenirs bénis
Des lieux plus hauts que les cieux
Ils me transportent vers ce jardin d’Éden
Où pour la première fois je t’ai rencontré

Je n’avais alors que quinze ans
Tu étais pour moi réalité
L’ age où tout en nous resplendi
Pourtant en ce moment tu es parti

Je ne sais où , au fin fond de l’oubli
Maintenant je danse , je chante ,je ris
Alors très fatiguée de ma journée
Ces étoiles qui brillent dans les cieux

Vont me tenir compagnie à l’infini
Je vais fermer pour cette nuit mes yeux
Avec toi mon Ange aller au paradis
Me reposer dans les bras de Morphée !

Ainsi demain matin bien réveillée
Tu veilleras sur ma journée
Je pourrai rejoindre mon Ami
Avec qui dans l’amitié ,je m’épanouis

Texte de Colette Guinard

4.5 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (429)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !
J’ai la chance de l’avoir avec moi quatre heures chaque lundi et jeudi par semaine à mon studio pour enrichir ses papilles et lui mettre de la musique
de bal musette nous dansons virtuellement nous baignant dans nos souvenirs d’antan et sommes « heureux « à ces moments là !
Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Lucienne Maville-Anku
Membre
26 novembre 2020 22 h 42 min

Chante l’espoir dans ce beau texte
Où s’exprime aussi une nostalgie
À laquelle se mêle un fin regret
Cependant, si belle est-elle la perspective
Qu’offrent les “souvenirs bénis
Des lieux plus hauts que les cieux”
Qui “transportent”.

Brillent les étoiles dans le ciel de votre texte, Colette.

Alain Salvador
Membre
26 novembre 2020 21 h 11 min

Très touchant comme poème, je ne peux que rejoindre Saber sur son commentaire
Et merci pour cet Ami que vous citez, il doit vous être cher pour lui attribuer un A majuscule

Saber Lahmidi
Membre
26 novembre 2020 19 h 50 min

Texte très touchant.