Le papillon s’envole – Colette Guinard

LE PAPILLON S’ENVOLE

Le papillon voltige de fleurs en fleurs ,
Transportant leur parfum à la volée,
Déployant ses ailes cuirassées de couleurs,
Sur mon épaule ,il se pose ,je suis troublée.

Pour si peu de choses me direz-vous,
Mais avec lui je voudrai m’envoler,
Rejoindre la métamorphose, où j’ai rendez-vous,
Vers une liberté loin de ma cage dorée.

Où je pourrai me poser le cœur allégé,
Me confondre à l’invisible,la beauté des cieux,
Dans l’atmosphère de cette voûte bleue,
Et là mon âme retrouverait son ultime divinité.

Texte de Colette Guinard

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

15 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (431)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
9 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pascale Jarmuzynski
Membre
23 juillet 2021 20 h 20 min

Ne souhaitez pas vous transformer si vite en papillon chère Colette ,
Vous nous manqueriez trop ici-bas 😘 …
Je vous embrasse tendrement 💐

Lucienne Maville-Anku
Membre
23 juillet 2021 11 h 58 min

Ce poème vit, Colette.
Car vous vivez.

“Dans l’atmosphère de cette voûte bleue,
Et là mon âme retrouverait son ultime divinité.”

Saber Lahmidi
Membre
23 juillet 2021 11 h 19 min

Désirer le sommet est un trait merveilleux auquel nous aspirons.
Chère Colette, merci du partage de ce beau poème plein de belles images et métamophe.

Alain Salvador
Membre
23 juillet 2021 10 h 51 min

vos mots volent déjà haut mon Amie.Plus haut, ils se brûleraient les ailes, comme Icare