Délivrance – Alain Salvador

CLASH

 

Quoi ?

Toi qui me parlais de liberté,

Qui maintenant voudrais me juger,

Me prends-tu pour un(e) pestiféré(e)

A déjà vouloir me condamner ?

 

Toi…

Toi qui dis savoir comment aimer

Avec l’expérience de tes années,

As-tu vraiment su comment aimer,

Prisonnier(ère) de tous tes préjugés ?

 

Moi…

Moi j’ai envie de me consumer,

Mes pensées je veux les consommer,

Je ne veux plus de l’inachevé,

Mes fantasmes sont à réaliser.

 

Puis…

Mes choix je vais les concrétiser,

Mes actes je vais bien les assumer,

Je vais reprendre ma liberté

Et vivre ma vie sans me gêner !

 

Va !

Toi tu n’es vraiment plus concerné(e)

Car tu fais partie de mon passé,

Et si j’étais toi je m’en irais

Tout en silence, sur la pointe des pieds.

 

REPRENDRE MA LIBERTÉ

 

Moi…

Moi ma liberté je l’ai arrachée,

Depuis ton départ je me sens plus vrai(e).

Elles ne comptent plus mes heures passées

A sourire et rire, ne faire que tricher.

 

Vrai…

Dans toutes mes orgies je m’y suis noyé(e)

Dès les lendemains, bien ressuscité(e)

Toujours en premier pour recommencer,

Jamais en dernier pour m’y replonger.

 

Toi…

Je ne t’en veux plus, le temps a passé,

Mes rires et mes joies sont réalité,

Mes amours d’été ne font que passer,

Et ceux de l’hiver ne vont pas rester.

 

Quand…

Quand arrivera l’heure de me calmer,

Quand le temps qui passe m’aura bien ridé(e),

De toutes mes débauches je serai rangé(e),

Il sera question de fidélité.

 

Mais…

En fauteuil roulant je ferai valser,

Dans une dernière danse ces personnes coincées,

Comme des pantins désarticulés,

Avant que la mort ne vienne les chercher.

 

A.S.

5 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
Alain Salvador

Alain Salvador (252)

Je suis né en 1956, et ai toujours eu le goût pour l’écriture.
Cependant je n’ai fait aucunes études , ni de lettres ou autre chose de bien gratifiant.
Je n’ai qu’un CAP de mécanique en poche et ma vie passée en usine , ma famille avec mes trois enfants, font que depuis ma retraite, j’ai repris du temps pour me consacrer aux mots.
On pourrait dire de moi que je suis plutôt un autodidacte.
Les quelques personnes à qui je fais lire mes textes me disent que j’ai une facilité d’écriture.
A cela je leur réponds: ”ce n’est pas toujours si facile qu’il n’y paraît… ” Et pour l’orthographe, et bien je révise les règles…Il n’est jamais trop tard si l’on veut entreprendre quelque chose dans sa vie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
8 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Pascale Jarmuzynski
Membre
24 juin 2021 9 h 28 min

Ma délivrance à bientôt vingt ans ….
et qu’il est agréable de Vivre ….
belle journée Alain.

Brigitte Benomar-Eber
Membre
24 juin 2021 0 h 07 min

Délivrance !
Quelle force !
Se rebeller ! La liberté ! Mordre la vie à pleines dents ! Assumer et s’assumer !
C’est un poème qui provoque des échos !

Lucienne Maville-Anku
Membre
22 juin 2021 19 h 35 min

Belle ‘délivrance’.
On doit l’arracher…se l’arracher…aussi…
User de violence…pour ce…parfois

Colette Guinard
Membre
22 juin 2021 19 h 02 min

Se libérer du passé et reprendre sa liberté ouf!