Couleur café – Colette Guinard

COULEUR CAFÉ

Deux petits grains de café
Sont partis se balader
Et ont atterri bien gentiment
Au hasard entre mes deux seins
J’ose aujourd’hui vous dévoiler .

L’identité de ces grains de beauté
Qui sont toujours restés là bien cachés.
Un seul a eu droit de les effleurer
Que je nommerai mon conjoint.
Bien que chaque été aux bords de mer.

Sur la plage ils brillaient couleur café
Bien plantés là dans l’échancrure
D’un vêtement nommé maillot de bains .
Qui n’était pas celui de ma grand-mère
La femme s’étant soit peu libérée .

De bien des carcans des préjugés.
Vous parlez là d’une aventure
Que je vous conte là en rigolant.
Mais je ne mettrai pas une armure
Car maintenant à mon âge caduc.

Ces souvenirs me font sourire.
Tout comme ces anciens viaducs
Qu’on aperçoit par-ci par-là
A l’époque de nos grands ducs
A présent j’arrête mon blablabla.

Mais je me dit c’était le bon temps
J’étais jolie , j’avais juste vingt ans .

Texte de Colette Guinard

4.7 3 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

33 vues
Colette Guinard

Colette Guinard (440)

Je suis marié à Jean depuis 63 ans ,nous nous sommes connus gamins 14 et 17 ans , nous nous aimons d’un amour idyllique qui a enrichi ma vie et m’a donné des ailes ,de l’inspiration pour la peinture,la sculpture, la poésie , je suis en fauteuil roulant depuis treize ans après un A V C !
Actuellement je vis dans un résidence seniors afin d’être proche de mon époux qui est en face dans un ehpad en fauteuil roulant lui aussi ayant fait un très grave A V C il a perdu toute son autonomie mais garde intact son intellect ce qui nous permet de vivre notre complicité !

Nos quatre enfants nous ont donné une grande famille Jean et moi attendons ensembles le bout du chemin main dans la main, rien ne vaut la vie elle mérite d’être vécue

S'abonner
Me notifier pour :
guest
11 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Saber Lahmidi
Membre
5 avril 2021 23 h 29 min

Tu es toujours belle et les grains de beauté en témoignent.

Lucienne Maville-Anku
Membre
4 avril 2021 21 h 12 min

Ce poème m’a fait sourire
Il est si unique
Comment vais-je le décrire
C’est un grain de café
C’est même un caféier
Que je me dois de chérir
Vous l’avez bien cultivé
Avant de nous l’offrir

Joli. Merci, Colette.

Alain Salvador
Membre
4 avril 2021 10 h 08 min

Deux grains de café
Entre vos deux seins
Pour les admirer
Faut-il être un saint ?

Bien réjouissant ce poème de bon. Latin…

Plume de Poète
Administrateur
4 avril 2021 8 h 59 min

Très joliment tourné Colette et j’ai passé un bon moment humoristique en buvant mon café ce matin. Merci pour cet instant !