Aux raleurs – Alain Salvador

A vous qui pestez tous les jours

Critiquant le monde alentour

Arrêtez un peu de vous plaindre

A croire que vous devez tout craindre

 

Il fait trop froid vous êtes gelés

Il fait trop chaud vous êtes en suée

Il tombe trop d’eau vous êtes trempés

La sécheresse fait fissurer

Vos maisons prêtes à s’écrouler

Et le vent va vous agacer

 

Autour de vous tout va si mal

Si vous lisez dans le journal

Des nouvelles à vous déprimer

D’un geste il faut le déchirer

 

Les choses s’en vont d’autres s’en viennent

Un jour joyeux l’autre la déveine

Essayez d’être un peu moins tristes

Soyez des êtres plus optimistes

 

Écartez toutes vos idées noires

Et  ressortez de vos tiroirs

Les photos des jours laborieux

Où vos aïeux étaient heureux

 

©A.S.

4 2 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

22 vues
Alain Salvador

Alain Salvador (255)

Je suis né en 1956, et ai toujours eu le goût pour l’écriture.
Cependant je n’ai fait aucunes études , ni de lettres ou autre chose de bien gratifiant.
Je n’ai qu’un CAP de mécanique en poche et ma vie passée en usine , ma famille avec mes trois enfants, font que depuis ma retraite, j’ai repris du temps pour me consacrer aux mots.
On pourrait dire de moi que je suis plutôt un autodidacte.
Les quelques personnes à qui je fais lire mes textes me disent que j’ai une facilité d’écriture.
A cela je leur réponds: ”ce n’est pas toujours si facile qu’il n’y paraît… ” Et pour l’orthographe, et bien je révise les règles…Il n’est jamais trop tard si l’on veut entreprendre quelque chose dans sa vie.

S'abonner
Me notifier pour :
guest
16 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Philippe DUTAILLY
Membre
18 février 2021 10 h 53 min

sans optimisme, je pense que râler anticipe le dernier râle. Belle leçon de vie.
Merci à toi, à la suite de tes envois et de mes réponses à propos de notre jeunesse, j’ai retrouvé le gout de l’écriture. J’avais pratiquement arrêté depuis 2003.

Christian Satgé
Membre
18 février 2021 7 h 15 min

De belles vérités derrière un brin de légèreté. Merci pour ce partage…

Lucienne Maville-Anku
Membre
17 février 2021 20 h 36 min

Je viens de relire votre poème qui fait sourire. Il est empreint d’humour.
Et à l’instar des rayons du soleil, vos vers ont un impact sur le moral qu’ils requinquent.

Colette Guinard
Membre
17 février 2021 11 h 56 min

restons positifs l’avenir nous récompensera, merci Alain pour ce partage

Saber Lahmidi
Membre
16 février 2021 22 h 00 min

Malheureusement, il y a des gens qui se plaignent constamment et continuent de se plaindre encore et encore.
Ils ne nous voient qu’avec des jumelles arides et ils ne voient que la moitié du verre vide. Pour eux tout est mauvais, tout est amer et acide.
Ils répandent des ondes négatives autour d’eux. Ils se nourrissent d’obscurité et ils sont embourbés dans la dépression
Merci Alain pour ce joli poème.

Mohamadine Farsi
Membre
16 février 2021 21 h 39 min

Broyer du noir, être toujours négatif ,cela n’a jamais fait avancer les choses.
Je préfère être optimiste comme vous mon cher Alain.Merci pour belle réalité.
A bientôt.