VISION DE LA TOULOUBRE – Jacques Hermitte

La touloubre jamais n’a été aussi belle,

le soleil hivernal jamais ne fut si chaud,

mon âme, qu’en est-il ? Tu sembles avoir des ailes.

Mon coeur, ne cogne plus ces grands coups de marteaux !

 

Mes mains, ne tremblez pas! Ne soyez pas rebelles!

Mes jambes se dérobent, mon pas est incertain,

je suis ivre de vie, de cette vie cruelle,

je voudrais tant aimer sans penser à demain.

 

Seigneur, toi que je prie toujours et sans relâche,

quel regard portes-tu sur mon sombre destin ?

Me vois-tu comme un faible ? Me vois-tu comme un lâche ?

Vais-je devoir souffrir ? Ne lâche pas ma main !

 

J’avance aveuglément dans ce monde éphémère,

je tâtonne, j’hésite, j’espère et me repens.

A quoi bon les regrets ? A quoi bon la colère ?

Sais-tu que mon coeur saigne insidieusement ?

 

La souffrance est mon lot, je suis né avec elle,

elle me suit partout, sans bruit, comme un serpent,

quelquefois je l’oublie, la croyant infidèle

mais elle revient mordre encor plus ardemment.

 

Et je sens à nouveau ses crochets dans ma veine

où son venin pénètre bien plus profondément

que la fois précédente, elle crache sa haine,

et doucement je meurs, je meurs comme un enfant.

 

Je meurs en ayant cru, en ayant voulu croire,

je meurs presque en croyant avoir pu croire encor.

Je meurs près de la source où j’aspirais à boire

mais je n’ai pu l’atteindre malgré tous mes efforts.

 

Ô cette soif d’amour et cette soif de vivre,

elle a toujours été ma route et mon chemin.

Ton regard lumineux est un reflet du livre

que j’ai lu mille fois et qui n’a pas de fin.

 

A cet instant présent qu’importe si je sombre ?

J’ai atteint le sublime, je suis à nouveau ” moi “.

Qu’importe de mourir ? Que m’importe la tombe ?

Si c’est avec amour et si c’est près de toi.

 

             ( Jacques Hermitte )

la touloubre

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Brahim Boumedien
Membre
4 janvier 2016 21 h 07 min

Merci pour ce généreux partage que l’on prend plaisir à lire et à relire ! Dieu qui est Amour ne peut pas rester insensible à la prière que vous lui adressez.

Véronique Monsigny
Membre
4 janvier 2016 16 h 20 min

C’est simplement sublime Jacques ! j’en ai les larmes aux yeux…. et je me joins à votre prière car je sais qu’Il écoute…