Testament – Cédric Etienne

lorsque l’on est mort et enterré
disparu ou incinéré
sans personne pour se pardonner
laissant notre âme préjuger
 
trop tard pour racheter
notre amour et nos péchés
on aura beau prier pour nous
on restera là au fond du trou
 
on perds son temps à faire des projets
comme si on allait toujours exister
mais on oublie le moment présent
pour s’aimer tendrement
 
vivant on pleure les défunts
on leur fait même des poèmes
pour leur dire qu’on les aime
à notre vie on en métrait fin
 
pourtant de leur présent
on les médit
on les haie
de s’aimer souvent on se ment
 
et souvent nos parents
on les souhaiterait morts que vivants
mais une fois décédés
on joue l’âme déchirée
 
on met des fleurs à la toussaint
pour montrer qu’on les aime bien
mais au fond sans cette fête
quelle fleur on irait mettre
 
on fait une belle messe
c’était le meilleur
et toute ces fleurs que l’on laisse
pour montrer que l’on a mal au coeur
 
pourtant de son vivant
j’en ai entendu sur lui
pourtant ils sont présents
pour montrer qu’ils tiennent à lui
 
tu passes ta vie à  juger
oui même moi je l’ai fait
mais une fois mort et enterré
faudra pas venir pleurer
 
si de ta vie tu as laissé
que des gueules pour baver
un amour pour t’oublier
des prières pour t’aimer
 
un présent pour exister
une vie pour s’aimer
la mort pour être jugé
du temps pour pardonner
4 1 vote
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
Cédric Etienne

Cédric Etienne (42)

je suis orphelin j'ai été élever avec ma grand mère et mon arrière grand mère ,mon rêve n' est pas de devenir riche non bien de la ,mais mon rêve avant de partir il serait d'avoir eu l'âme d'un poète et pouvoir faire partie de cette grande famille qui est la poésie ,je remercie fortement alain d'avoir créé se site pour ns merciii

S'abonner
Me notifier pour :
guest
6 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Jean-Marie Audrain
Modérateur
27 novembre 2020 18 h 46 min

Ton poème survivra à tous les chysanthèmes !

Alain Salvador
Membre
27 novembre 2020 9 h 59 min

Ce poème me parle bien…Merci Cédric

Lucienne Maville-Anku
Membre
26 novembre 2020 22 h 48 min

Beau testament, Cédric.