MÊME SI… – Didier Trimoulet

Même si ils naissent des caresses
Que changent les moments d’ivresse?
Je t’ai fait mon orchidée noire,
Le narrateur de mon histoire,
Mon étoile dans le désert,
Mon zygopétale disert.

Tourmaline brûlée des ergs,
Il ne faut pas nourrir l’iceberg!
A moins de vouloir me punir,
Il y a aucun avenir
Dans l’évocation du passé
Puisqu’ il ne peut être effacé.

Il n’y a qu’à toi que je pense,
Ne soit pas une dissonance:
La fleur rouge sur les rochers
Qui oublie toute vérité
Pour se muer en tournesol
Comme un roi de la cambriole.

Toi, l’âme des espaces nus,
Tu es toujours le bienvenu,
En gardant le secret des flammes,
Tu ne maudis jamais l’islam,
Bien que tu marches en écrivant
Les larmes à la source du vent.

Tu vas en coulant goutte à goutte
Au creux des dunes du blackout.
Tu es la lumière irriguant
Les sombres brumes du néant
Pour faire croître depuis l’oriel
Des fleurs aux racines de ciel…

Didier TRIMOULET

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

9 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires