Les gens tels des cailloux – Rachid Azyfer

6dd34444,

Des rochers ou des pierres

Il y a ceux qui gîtent,

Dans le ventre de la terre

Ceux brulés calcinés,

Au fin fond des déserts

Ceux qui embrassent les plages,

D’autres jetés parterre,

Ceux tapis des coraux

Ou noyés dans la mer

D’autres cimes des montagnes,

Qui embrassent les aires

D’autres biens au-delà,

Comme une roche lunaire

D’autres tel des commettes,

Qui parcourent l’univers

*

Ceux solides et hardis,

Traversent les millénaires

D’autres s’effritent au vent,

Pour devenir poussière

Des vulgaires cailloux,

D’autres rares et très chers

Joyaux sur les couronnes,

Enivrent la haute sphère

D’autres scellés a la mort,

Pierre tombale au cimetière

Ceux dédiés a l’histoire,

Tombeaux ou sanctuaires

Ceux qui participent aux …

… Tristes  rites mortuaires

*

D’autres catapultés,

Comme jadis dans les guerres

Comme jetés par haine,

D’autres serrés en prière

Ceux qui aiment la quiétude,

Aux abords des rivières

Ceux voués aux égouts,

Pour plus de misère

Il y a des faux diamants,

Utopies mensongères

Un faux vrai ou vrai faux,

Combien même éphémères

*

Ceux qui finissent broyés,

Dans les tristes carrières

D’autres au fonds des volcans,

Qui endurent la galère

Et deviennent lave coulante,

Qui rappelle l’enfer

*

D’autres tels de petits cœurs,

Par amour sont offerts

Et d’autres tels des maudits,

Par le sort d’une sorcière

Ceux usés par la vie,

Comme la rouille use le fer

D’autres rugueuses, et tranchantes,

Et toujours en colère

Entassés viles et creuses,

Ou se cachent des vipères

*

D’autres aimés, qui suscitent

Convoitise minière

Des couleurs et des formes,

Des textures et matières

Du basalte au granite,

Même de l’or au calcaire 

Ceux connus d’autres pas,

Ceux qui restent un mystère

D’autres tel les aimants,

Qui nous donnent nos repères

*

Les séquelles de la vie,

Nous marquent comme des cratères

C’est comme ça que les jours,

Forgent les caractères

Mais quelque soit le vécu,

Quelques soit les Hiers

Peut importe les saisons,

Printemps, été, hiver

C’est en âme et conscience,

Qu’on choisie la manière

On a toujours le choix ….

Je le pense et je le croie

Décider qui nous sommes …

Bonne ou mauvaise pierre

Azifer 21/01/2016

 

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

33 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
Véronique Monsigny
Membre
20 février 2016 9 h 26 min

Une belle pierre a l’edifice Poesie .