LE BAL DES AGNEAUX – Bouabdellah Baya

Ils se croisent et se saluent  tous les  jours

S’esquissent de grimaces aux alentours

Survolent d’un lieu à un autre comme des vautours

Se purifient de leurs péchés durant les cours

On ne comprend guère si ce qu’ils font est par amour

Ou cette besogne qui pèse sur eux n’est qu’un ultime secours

A force de les entendre reprendre les leçons comme des troubadours

On a l’impression que le moyen âge est de retour

Ah ! Si seulement on pouvait  revivre l’époque du velours

Du zèle, du savoir vivre et de la bravoure

Une époque où l’on apprenait à la lettre tous les discours

Sans relâche ni arrogance, juste une compassion au carrefour

Des pensées fructifiantes et des idées issues d’un grand labour

Jamais on n’aurait cru qu’apprendre aujourd’hui est un poids très lourd

Qui pèse sur les dos de ceux qu’on appelle maître et pourtour

Mais que faire pour remédier et renaître la bonne manière des concours

Et donner de soi même sans distinction ni détour

Donner à chacun le mérite comme il se doit sans critique ni humour

Et faire la part des choses selon les normes et les règles du jour

Et qu’à  jamais le bon paie pour le mauvais et pour un acte balourd

Ne soyez pas dupe, la vérité est une lumière qui joue des tours

Parfois elle dérange, elle blesse sans cesse sans faire recours

Au moindre geste pour se justifier et se donner un style glamour

Ne croyez pas qu’un tel exercice soit la proie des fausses lois d’un acte sourd

Sans foi ni voix qui croit à la parole des rois des faubourgs

Porter une charge colossale et s’engager dans la gueule du four

N’est pas chose facile à accomplir ni un moment de plaisir lors d’un séjour

Entre d’innocents composants d’un noble job comparé à un vilain abat-jour

Hélas ! C’est avec le feu que le jeu se veut et  qui demain brûlera les giaours

Pour leurs infidélité, les  corrompus pour leurs servitude et  tous les  balourds

 

Qui ont fais de ce métier la ruine du siècle et de leurs cavaliers des tambours.

0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

20 vues
S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires