Je suis venu , je suis reparti – Cédric Etienne

sur le plancher des vaches
je suis descendu
je voulais pas jouer les lâches
je vous souhaite la bienvenue
 
où l’amour du prochain
rime avec espoir
je sors mon mouchoir
pour essorer vos chagrins
 
oh oui je vous plains
pour l’amour d’un dieu
et de tous ses saints
je prierai pour eux
 
pour ces corps
mis à mort
pour les âmes des enfants
tués passionnément
 
pour le nom du plus grand
on fait place à la haine
où coule le sang
sur la terre d’éden
 
miroir d’un monde
des mères orphelines
pourtant si fécondes
dans ses champs de mine
 
au nom de ces frères
pleurant leur amour
au nom des frontières
rêvant du premier jour
 
où elles comptaient les pétales
une à une arrachée
à leur terre natale
amour déraciné
 
où leur rêve d’enfant
appartient au passé
pour que finalement
il n’est jamais existé
 
pour tous ces combats
qui feront ces soldats
morts pour quelques mots
pour lever les drapeaux
 
demain est si loin
que je reste là
je vous quitte en chemin
je retourne là-bas
 
je laisse ma vie
à tous ces combats
je suis parti
je suis venu ici bas
0 0 votes
NOTER LE TEXTE

Nombre de Vues:

2 vues
Cédric Etienne

Cédric Etienne (42)

je suis orphelin j'ai été élever avec ma grand mère et mon arrière grand mère ,mon rêve n' est pas de devenir riche non bien de la ,mais mon rêve avant de partir il serait d'avoir eu l'âme d'un poète et pouvoir faire partie de cette grande famille qui est la poésie ,je remercie fortement alain d'avoir créé se site pour ns merciii

S'abonner
Me notifier pour :
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires